Saint Sulpice de la Pointe

Le vendredi 30 Août, pour la dernière sortie estivale, nous sommes allé-e-s avec un groupe d’habitant-e-s à Saint Sulpice De La Pointe pour visiter le souterrain de Castela. Datant du moyen âge, ce tunnel long de 142 mètres est empli de mystère.

La guide était particulièrement intéressante et ses propos nous ont captivé.

Nous avons pu nous découvrir d’anciennes croyances, l’histoire de ce souterrain ainsi que celle de Jeanne II d’Auvergne. Avant de reprendre la route, nous sommes allé-e-s voir les ruines du château de Sicard Alaman qui surplombe ce souterrain.

L’après midi, nous avons fait un voyage dans le temps à bord d’un petit train d’antan dans la campagne tarnaise. Nous avons fait un arrêt à mi-chemin pour un petit historique sur cette ancienne ligne de chemin de fer, raconté par le contrôleur qui est bénévole.

Ce petit train nous a déposé au sein des Jardins de Martels. En nous baladant dans ce jardin de 3,5 hectares, nous avons pu observer plus de 2500 variétés de plantes et de fleurs, toutes plus belles les unes que les autres, ainsi que caresser des biquettes dans la mini ferme.

Lauzerte + Molières

Jeudi 22 Aout 2019, l’Association PAE a organisé une sortie avec un groupe d’habitant-e-s.

Lauzerte, un petit village du Tarn-et-Garonne afin de participer à un jeu de piste.

Dans le cadre de ce jeu, nous avons parcouru la commune aux décors médiévaux très appréciable.

Cette journée ensoleillée fut agréable pour résoudre les énigmes.

Une récompense nous a été remise, une clé vintage à conserver ou à porter comme collier. 

Par la suite, nous avons partagé un repas au bord du lac de Molières qui se situe à 30 minutes de Lauzerte.

Ce fut un moment reposant et convivial.

Les familles ont pu réaliser diverses activités telles que le pédalo, la baignade et les aires de jeux. Cette sortie a été un succès aux vues des retours des partcipant-e-s.

Moissac + Belleperche

Jeudi 08 Aout 2019, l’Association PAE a organisé une sortie avec un groupe d’habitant-e-s.

Découverte de la ville Moissac

1 – L’abbaye romaine

Toutes les sculptures s’inspirent des livres que les moines conservent précieusement dans la bibliothèque.

La grande figure au centre est Jésus. Il est entouré d’animaux ailés et de 24 vieillards couronnés.

Si à droite de la porte les sculptures racontent l’enfance de Jésus, à gauche elles montrent une partie de l’enfer avec ses démon.

2 – La ville médiévale

Beaucoup de maisons sont à pont de bois.

Le rez-de-chaussée sert de boutique ou de lieu de travail.

Les étages sont bâtis avec des poutres de bois entre lesquelles on place des briques de terre crue ou du torchis.

Le dernier étage est appelé << soleilho >>.

C’est un grenier bien aéré pour faire sécher des fèves, des lentilles ou stocker.

3 – La place des récollets

En 1854, on détruit des maisons pour construire une grande halle marchande.

Elle est transformée quelques années plus tard en théâtre.

C’est un beau bâtiment entouré de galeries couvertes.

Malheureusement, fragilisé, il risque de s’effondrer et est détruit en 1968.

4 –Les quartiers art déco

C’est en 1884 que la ville construit ce grand bâtiment pour en faire le collège des filles. En 1930, tout le quartier est reconstruit en s’inspirant du style Art déco.

Importance des formes géométriques, jeu de matériaux et de couleurs, frises en bas-relief, fleurs stylisées décorent les maisons.

5 – La station uvale

Dans les années 1930, le Maire de Moissac décide de faire de sa ville une << station uvale >>.

C’est un lieu où l’on se soigne en mangeant du raisin.

L’Uvarium est ainsi construit pour y faire des cures de chasselas.

Il est décoré à l’intérieur de peintures réalisées par Domergue-Lagarde.

6 – Le moulin

Au 18esiècle, des marchands font fortune dans le commerce des farines. Ils font venir du blé par bateau, ils broient ces grains au moulin pour en faire de la farine qu’ils mettent ensuite dans des tonneaux hermétiques.

Ces tonneaux de farine, les “ minots ” , sont ensuite vendus dans les îles des Antilles.

7 – Le canal

Au milieu du 19esiècle, on construit ce canal pour faciliter la circulation des bateaux entre Toulouse et  Bordeaux. C’est un énorme chantier.

Il faut détruire des maisons, déplacer un cimetière, construire des ponts…

Le pont-canal permet aux péniches de passer au-dessus de Tarn.

Après les inondations de 1930, on fit aussi passer le train dessus, le temps de reconstruire le pont de chemin de fer emporté par la crue.

Jusqu’au 18esiècle, il faut prendre le bac pour traverser la rivière C’est dangereux car la barque peut se renverser avec ses passagers… Ce n’est qu’en 1808 que l’empereur Napoléon 1erlance le chantier d’un nouveau pont .

Inauguré en 1824, on lui donne le nom de Marie-Thérèse avant de le rebaptiser Napoléon en 1852.

8 – La maison des enfants juifs : Shoah le miracle oublié de Moissac

Il paraît que cette maison, au pied du pont ; a servi de refuge et d‘école à des enfants juifs pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Entre 1939 et 1943, environ 500 jeunes juifs sont passés par la maison des enfants, à Moissac. Non seulement ils y furent nourris, instruits et aimés mais, chose incroyable, ils purent vivre leur judaïsme au grand jour, sous la protection de la population. Un fait historique peu connu. Une grandeur collective peu reconnue. Récit.

Belleperche

Un jeu de rôle sur les Vikings!

Les chefs de clan sont tous invités dans le banquet D’Odin pour raconter leurs exploits .

Ainsi commence l’aventure en quête de trouver le voleur de chaudron Dagda. Il faut négocier les ressources et trouver des indices. Nous sommes convoqué-e-s dans le bureau D’Odin pour raconter nos exploits, boire  nos deux potions de vérité et révéler nos secrets.

Le meilleure exploit est récompenser de pièces d’or D’Odin, un trésor convoité par les mortels.

Musée Abbal + Aqualudia

Le Mardi 30 Juillet 2019, l’Association PAE a organisé une sortie au Musée Abbal et à Aqualudia avec un groups d’habitant-e-s.

Le musée André Abbal a été créé en 1972 par Mme Berthe Abbal, épouse du sculpteur, dans l’atelier carbonnais de ce dernier. Réhabilité en 1992 par Melle Anne-Marie Abbal, fille de l’artiste, offre aux visiteurs trois espaces de visite : les salles consacrées aux sculptures et dessins de l’artiste, au rez-de-chaussée une salle d’exposition temporaire qui accueille des créateurs contemporains et le jardin. Quelques œuvres monumentales sont également exposées dans le jardin du musée où repose l’artiste. L’accès à ce jardin est libre et on peut profiter d’un cadre fleuri, verdoyant et arboré avec une vue latérale sur l’église Saint-Laurent, en particulier quand le soleil couchant en embrase les briques.

La visite :

Sculpture famille Abbal : Abbal a fait des sculptures de sa famille en pierre et en marbre.

 Centaure..3 enfants qui poussent une boule, un jeune adolescent en marbre ou en pierre, une femme avec un enfant dans les bras etc …

Peinture des soldats  Français 14-18 :

Poilu est le surnom donné aux soldats français de la Première Guerre mondiale qui étaient dans les tranchées. 

sculpture des espèces d’oiseaux : il met un Oiseau empaillé sur une branche puis les autres etaient très curieux et picoraient l’oiseau empaillé.

 Abbal faisait alors un croquis sur les types d’oiseaux qui passent pour pouvoir reproduire les différentes espèces  et de pouvoir sculpter ces différents volatiles.  

Aqualudia

Aqualudia est le plus grand complexe de sports et de jeux aquatiques du sud de la Haute-Garonne. Sur un terrain de 3 hectares il offre 1400 m2 de surface d’eau et des jeux de plein air dans un cadre de verdure.

Toutes les familles ont pu profiter de cet espace couvert de 850 m2 avec bassin sportif, bassin d’activités, bassin ludique, pataugeoire et toboggan aquatique.

Malgré un temps nuageux, parents et enfants se sont baignés dans l’espace extérieur avec le bassin ludique, la pataugeoire et le pentagliss à six pistes.

Au Pays des Traces

Le Jeudi 18 Juillet 2019, l’Association PAE a organisé une sortie avec un groupe d’habitant-e-s.

Situé au cœur des Pyrénées Ariégeoises, à Saint- Lizier, le parc à thème s’étend sur 3 hectares et est dédié à la connaissance de l’ichnologie (science de l’interprétation des traces) et à la valorisation des ressources locales… 

Transmettre des connaissances sur la faune, l’archéologie et l’ichnologie en s’amusant. 

La visite en plusieurs ateliers :

1/ La grotte du loup :formation de calcaire  des moustiques se posant sur le calcaire puis ils se cristallisent avec le calcaire .

Avec la coulée de l’eau, cela forme une pierre rocheuse d’une beauté sans égale avec des petits passages compartimentés ( chambres ) .Certains passages ne sont pas encore découverts par des fouilles archéologiques.

Archéologie & fouilles : découverte d’une petite caverne avec un fossile de crâne dans la roche

Le casseur d’os :en tyrolienne mimer comment le GYPAETE Barbu… ( en voie de disparition) casse des os en les jetant depuis les cieux,sur les grosses pierres

Atelier sculpture : fabrication de collier préhistorique en argile

Exposition ossements : deviner les ossements dans la vitrine et l’histoire des ossements (des poteries  matériaux de pierre, aiguille en os, bouton etc …)

Halle de la Machine

La ville de Toulouse a été animée par « Le Gardien du Temple » du 1er au 4 Novembre 2018 où on a pu rencontrer deux créatures monumentales « Le Minotaure » et « Ariane« .

Tout au long de ce spectacle, l’histoire de ces deux créatures tirées de la mythologie grecque a été retracée. Pour retrouver ces légendes –> https://mythologica.fr/grec/minotaure.htm

Durant ces vacances hivernales, l’Association PAE a lancé une invitation au voyage à travers les contes et les légendes où reposent désormais Ariane et le Minotaure (Astérios de son nom) à la Halle de la Machine.

Les habitant-e-s ainsi que l’équipe ont pu partager un moment mythique au dos de ces créatures.

Une oeuvre s’anime!

L’association Trombone, La Bobine et la Fondation Bemberg à Toulouse, nous ont invité à participer au projet « Un jour… Une oeuvre s’anime!« 
 
Dédié aux familles (parents/enfants) et aux jeunes entre 11 et 16 ans habitants les quartiers fléchés Politique de la Ville, nous avons constitué un petit groupe d’habitant-e-s afin de participer à ces ateliers artistiques et de créations en arts visuels et cinéma d’animation. 
Ces ateliers ont permis de favoriser le lien familial ainsi que le lien social, et de partager des moments conviviaux autour d’un projet.

Trois ateliers ont eu lieu à l’Hôtel Assézat, sur la période estivale dans le but de préparer un vernissage.
Deux personnes de l’équipe Parle avec Elles ont pu avoir la possibilité de participer à un temps de préparation pour découvrir les oeuvres en la compagnie des associations partenaires et de l’équipe éducative du Musée.

En fin de stage, un pass-ambassadeur a été remis à chaque participant, qui permet d’inviter une personne de leur choix à venir à la Fondation sur un temps de leur choix.

Le vernissage a eu lieu le Jeudi 13 Septembre où chaque participant et partenaire ont été invités pour visualiser les séquences animées réalisées et partager un moment convivial.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑