Festival de Cannes

  • ARTICLE JOUNALISTIQUE 13 –

82 femmes – productrices/monteuses/décoratrices… – ont monté les marches réunies afin de dénoncer l’harcèlement sexuel/

https://www.francetvinfo.fr/culture/cinema/festival-de-cannes/festival-de-cannes-pourquoi-82-femmes-vont-monter-les-marches_2749033.html

Publicités

Niki de Saint Phalle

ARTICLE JOURNALISTIQUE 10 –

Niki de Saint Phalle : « J’ai décidé très tôt d’être une héroïne. L’important était que ce fût difficile, grand, excitant ! »  

https://www.franceculture.fr/emissions/une-vie-une-oeuvre/niki-de-saint-phalle

Niki de Saint Phalle, née Catherine Marie-Agnès Fal de Saint Phalle, dans les Hauts de Seine en 1930 et morte à en Californie en 2002, est une plasticienne, peintre, sculptrice et réalisatrice de films français.

Niki de Saint Phalle explore les représentations artistiques de la femme en réalisant des poupées de taille impressionnante, les Nanas.

Les Nanas sont non seulement géantes, chahuteuses, dansantes, jambes en l’air.

L’intervention des Nanas symbolise aussi la suprématie de la femme.

Les sculptures de Niki de Saint Phalle se sont révélées très vite proches du public américain lorsque des œuvres ont été exposées en plein air.

Elle entre dans le marché de l’art et des institutions de l’ouest à l’est.

À partir de là, elle est une des seules artistes femmes, avec Joan Mitchell, jamais exposées à la Virginia Dwan Gallery qui suit le milieu artistique californien, essentiellement masculin.

Toutefois, si le public et les collectionneurs privés apprécient le travail de Niki, les musées restent plus réticents dans leurs acquisitions.

Les œuvres de Niki sont entrées dans les musées américains essentiellement grâce aux donations. 

 

 

MALALA…

ARTICLE JOURNALISTIQUE  8 –

LES FRANÇAIS-E-S ET LES REPRÉSENTATIONS SUR LE VIOL ET LES VIOLENCES SEXUELLES

Mardi 06 Mars 2018, un documentaire a été diffusé sur France 2 autour des représentation sur le viol et les violences sexuelles.

  • Voici le documentaire :

Après recherches approfondies sur ce documentaire, une enquête a été publiée par IPSOS et l’association MEMOIRE TRAUMATIQUE ET VICTIMOLOGIE.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑